Sophie Valli

S Valli« Multiplions les occasions de faire se rencontrer anciens et nouveaux habitants »

-31 ans

-Mariée, 2 enfants

-Assistante commerciale

-Elue au conseil de l’école maternelle

Vous êtes l’une des plus jeunes de l’équipe et l’une des plus récemment arrivée.

Oui en effet, mon mari et moi sommes arrivés à Rimogne en 2007, nous y avons acheté notre maison. Puis, nous avons eu notre premier enfant en 2009, puis le second l’année dernière.

Est-ce que votre intégration au sein du village a été facile ?

Je suis assistante commerciale dans une grand groupe de protection sociale, alors j’ai le contact assez facile. Mais avoir des enfants dans les écoles aide à faire des rencontres. Nous avons facilement trouvé une excellente assistante maternelle dans le village et lorsque mon petit garçon a été en âge d’aller à l’école, j’ai rejoint l’association des parents d’élèves.

En arrivant, j’aurai aimé néanmoins que l’information soit un peu plus accessible. Si l’on ne connait personne, c’est difficile d’avoir des renseignements complets. Le site internet de la commune pourrait être repensé, enrichi et mis à jour. Cela permettrait aussi peut-être de renseigner ceux qui envisagent de s’installer à Rimogne.

On pourrait aussi par exemple, rassembler les informations essentielles dans un petite brochure à destination des nouveaux arrivants pour les accueillir.

Pourquoi avez -vous choisi de rejoindre l’équipe de « Vivre à Rimogne » ? 

Parce qu’on me l’a demandé ! Et puis, je trouvais intéressant d’y apporter le point de vue d’une « nouvelle arrivante ».Nous pensons demeurer assez longtemps dans le village, alors j’aimerai bien participer à son développement, ne pas être être simplement spectatrice.

Par exemple, je sais qu’il existe une réception pour les nouveaux arrivants, il faut évidemment la maintenir, mais je pense qu’il manque encore des occasions pour faire se rencontrer les anciens et nouveaux habitants.

C’est important que les uns et les autres fassent connaissance afin que nous formions ensemble une véritable communauté, et que le village ne soit pas seulement un endroit où rentrer et dormir après le travail.

Il n’y a plus de bals par exemple. C’est dommage. On pourrait en organiser à nouveau, en prévoyant toutes les conditions pour que chacun s’y amuse en toute sécurité.

C’est important cet aspect social dans un village, c’est souvent les liens que l’on a tissé qui fait que l’on aime vivre dans un endroit.

Pour découvrir un autre membre de la liste, cliquer ici.

Partager sur les réseaux sociaux!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>