On l’a échappé belle

Lors du Conseil municipal du 28 août dernier, la majorité des membres du conseil (moins une abstention et deux voix contre) a officiellement acté sa volonté de revenir sur la décision de reporter à 2014, le changement des rythmes scolaires.

Rappelons que ce vote est la conclusion d’une longue valse d’hésitations qui a vu la municipalité décider seule de changer les rythmes scolaires dès la rentrée 2013, puis revenir sur sa décision pour reporter le changement en 2014 et finalement, changer une nouvelle fois d’avis juste avant l’été. Et tout cela, en l’espace de trois mois.

Pourquoi ce dernier revirement  ? Comme le reconnaît le compte-rendu du dernier conseil municipal, la décision a été prise « à la demande du comité de pilotage  et tout particulièrement les enseignants et les parents qui se sont beaucoup investis dans ce projet », une manière quand même un peu directe de leur en faire porter la responsabilité.

On a évité le tribunal administratif

Ce que n’indique pas le compte-rendu, c’est que la municipalité doit une fière chandelle aux parents et enseignants qui ont plaidé pour maintenir le changement en 2013.

En effet, ils ont évité à la municipalité de se retrouver contrainte par l’Education Nationale de mettre malgré tout en place, contre son gré , le changement de rythmes scolaires dès la rentrée 2013.

C’est la mésaventure que connaissent Rocroi et les communes du Val de Bar, qui elles aussi ont dit oui, puis non, puis finalement oui une fois menacées de se retrouver devant le tribunal administratif, comme le rapporte cet article de l’Ardennais. Obligées, à quelques jours de la rentrée, de prévoir l’accueil des élèves, elles n’ont pu n’organiser qu’une vaste garderie au lieu d’activités culturelles, sportives ou artistiques destinées aux enfants.  Un gros couac qui doit durer jusqu’aux vacances de la Toussaint.

A Rimogne, heureusement rien de tout cela. Il semble que les membres du comité de pilotage aient eu raison de batailler, en juin, pour que le changement de rythmes scolaires se fasse bien dès la rentrée 2013, ce qui a donné à la municipalité la possibilité de s’organiser et aux enfants de Rimogne de bénéficier dès le 16 septembre de nouvelles activités.

 

Partager sur les réseaux sociaux!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>