Adeline Lacaille

Portrait Adeline Lacaille« Rimogne doit offrir le meilleur environnement possible pour l’éducation de nos enfants »

-36 ans

-Mariée à Sylvain Lacaille, entrepreneur à Rimogne, 3 enfants

-Secrétaire médicale

-Membre de l’association des parents d’élèves, élue aux conseils d’école et collège

Vous avez presque toujours vécu à Rimogne, parlez-nous de votre attachement pour votre village.

Je viens d’Harcy mais j’ai été au collège à Rimogne et j’y habite depuis la fin de mes études. Mon mari est un enfant du village…comme le sont les miens  ! Rimogne est le lieu où nous avons nos racines, où est installée l’entreprise familiale, où vivent la plupart des membres de notre famille et nos amis. C’est à Rimogne que nous avons l’essentiel de nos attaches, cela compte. Comme je vais sans doute y passer la plus grande partie de ma vie, je me sens très concernée par l’avenir du village.

C’est la raison pour laquelle vous vous êtes engagée sur la liste ?

Oui, mais aussi parce qu’on ne peut pas toujours rester spectateur : la critique est utile mais elle ne dispense pas d’agir. J’ai 36 ans, c’est le moment pour moi de m’engager pour mon village.  Lorsque j’ai été sollicitée par Grégory Truong, la tête de liste, j’ai été convaincue par le sérieux de sa démarche, je le connaissais, nous avons travaillé ensemble au sein de l’association des parents d’élèves.

Et puis il y une autre chose importante. Pour la première fois, le prochain conseil municipal sera composée à quasi égalité d’hommes et de femmes, puisque les listes sont obligatoirement paritaires maintenant. Avec ce changement, les femmes vont pouvoir participer aux même titre que les hommes aux grandes décisions qui touchent à l’avenir de la commune.

Justement, quel va être votre apport ?

Celui d’une femme qui, comme beaucoup d’autres, mène  une vie professionnelle, une familiale, sociale et associative. Je suis secrétaire médicale et mère de 3 enfants, âgés de 5 à 13 ans. Je connais bien la réalité de la vie quotidienne et la nécessité de s’organiser, d’anticiper, de coordonner. Je peux être très utile au fonctionnement d’une équipe.

Et puis, je constate aussi le manque flagrant d’activités et d’animations pour les enfants dans notre village, notamment pour ceux qui ont plus de 12 ans. Vivre dans un village est, à mes yeux, une chance pour eux et pour nous,  leurs parents. Mais nous devons veiller à ce qu’ils puissent s’ouvrir vers le « monde extérieur ». Nous devons réaliser des équipements qui leur permettent de se réunir et de se divertir, autour d’activités de qualité, en toute sécurité.

En tant que mère de famille, je sais l’importance que peut avoir un bon environnement dans l’éducation des enfants et des adolescents. Je souhaite un meilleur cadre de vie et plus de possibilités pour les enfants et les jeunes de Rimogne, afin qu’ils puissent pleinement s’y épanouir et avoir envie peut-être, plus tard, à leur tour, de s’y investir.

Partager sur les réseaux sociaux!