Jean-Marie DRUART

Portraits JM Druart« Rimogne est un village qui possède de nombreux atouts, mais pour se développer, il a besoin de valoriser encore mieux son patrimoine et de se moderniser, sans craindre le changement. »

- 64 ans, marié, un enfant

- Inspecteur de la Sécurité sociale retraité

-Ancien conseiller municipal, Président de l’Harmonie municipale, Trésorier du  Club de pétanque de Rimogne.

Vous êtes né à Rimogne, n’est-ce pas  ?

Oui, il y a 64 ans. Ce n’est évidemment plus le cas, mais à l’époque on naissait encore au village, et donc je fais partie des quelques Rimognats véritablement natifs du village.  Je ne l’ai jamais quitté, je m’y suis marié et avec mon épouse, nous avons eu une fille, qui est médecin et est partie tout récemment vivre aux Etats-Unis avec sa famille. Je suis aujourd’hui retraité après avoir été inspecteur de la Sécurité sociale. A côté de mon activité professionnelle, j’ai toujours été impliqué dans la vie de la commune et les affaires municipales m’ont toujours intéressé. J’ai siégé comme conseiller municipal de 1983 à 1995 et j’ai même conduit ma propre liste lors des élections municipales. Et puis, je me suis toujours investi dans la vie associative, au sein du FJEP, du club de foot mais aussi du Club de pétanque dont je suis toujours le trésorier. Plus récemment, avec Alain Landos, qui est malheureusement parti, nous avons recréé l’Harmonie municipale de Rimogne et cela fait maintenant cinq ans que je la préside.

Qu’apportez-vous  au sein de la liste « Vivre à Rimogne ? 

J’espère y représenter une certaine mémoire, pour contribuer à faire le lien entre le Rimogne d’hier et celui d’aujourd’hui et entre les habitants de longue date et ceux qui sont plus nouvellement arrivés, entre les anciens et les jeunes.

C’est important la mémoire. Les nouvelles générations doivent savoir. C’est le devoir de mémoire.  Comme  lors des dernières cérémonies du 11 Novembre, où une plaque a été dévoilée au nom de mon oncle maternel, Armand Polèze, un résistant né à Rimogne et dont tout le monde doit connaître  le courage.

D’ailleurs, si nous sommes élus,  j’aimerai travailler avec l’association des anciens combattants, les écoles et le collège et tous ceux qui le voudront,  pour donner le meilleur éclat possible aux célébrations du Centenaire de la guerre de 1914 dans notre commune. Nous pourrions marquer l’événement de manière exceptionnelle.

Vous avez vu l’évolution du village, qu’en pensez-vous ?

Rimogne est un village qui possède de très nombreux atouts et surtout un véritable  patrimoine, hérité de son âge d’or et de l’exploitation de l’ardoise. Pour cela, il occupe une place un peu à part parce qu’il a été un centre d’activités important autrefois. Nous devons absolument continuer de protéger et valoriser ce patrimoine, pour le tourisme  mais en premier lieu pour les Rimognats eux-mêmes, qui doivent connaître encore mieux le riche passé de leur commune et prendre conscience de son potentiel.

Pour vivre et pour se développer Rimogne  ne doit pas se replier sur lui-même. Il a besoin de s’ouvrir sur l’extérieur, sur de nouvelles idées et de  nouvelles méthodes. La commune doit se moderniser et ne pas craindre le changement. S’il  est amené avec sagesse, respect et compétence,  nous n’y perdrons ni notre âme, ni notre qualité de vie, bien au contraire.

Pour découvrir un autre membre de la liste, cliquer ici.

Partager sur les réseaux sociaux!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>