Category Archives: Sans catégorie

Le site de « Vivre à Rimogne » a un an.

Il y un an jour pour jour naissait le blog « Vivre à Rimogne ». Il y a un an quelques Rimognats se réunissaient pour mener et faire connaître leur réflexions sur leurs préoccupations et l’avenir du village. Il y a un an ils créaient un espace pour informer le plus grand nombre sur les dossiers de la commune.

Un après ce blog est devenu un lieu d’échanges et d’information, visité plus de 10 000 fois. Un an après, certains de ces Rimognats ont choisi de mettre en oeuvre le fruit de ces réflexions et ont été élus aux dernières élections municipales.

Vivre à Rimogne n’est plus seulement un site internet, mais est devenu un projet incarné par des femmes et des hommes qui ont pendant 6 ans, la responsabilité du développement de la commune.

Mais Vivre à Rimogne restera aussi un site internet, sur lequel nous continuerons d’informer et d’échanger avec les Rimognats, un espace où notre parole pourra être plus libre que sur les supports de communication municipaux, un lieu où nous défendrons bien sûr notre action mais où nous nous soumettrons à vos avis et vos propositions.

Merci de votre visite et de votre intérêt.

Ouverture de la campagne officielle

Panneaux élctorauxDepuis, ce matin à 00h, la campagne officielle pour les élections municipales est ouverte.

Cela entraîne quelques conséquences, détaillées dans cet article, comme la possibilité d’afficher sur les cinq panneaux électoraux du village.

Dès ce matin la liste « Vivre à Rimogne » a donc dévoilé son affiche, qui illustre son projet de « faire battre le coeur du village ». 

Mais  la  liste avait fait part de ses intentions et de ses premières propositions, depuis de longs mois, dès novembre 2013.

Tout au long de ces quatre derniers mois, elle s’est attachée à élaborer un programme d’action en interrogeant les Rimognats par questionnaire, en diffusant un tract d’information tous les mois, et surtout en partant à la rencontre des habitants, lors de porte-à porte qu’elle a effectué auprès de tous les foyers du village.

Les membres de la liste ont aussi échangé avec de nombreux Rimognats, lors des  manifestations organisées par les associations durant cette période, mais soucieux de ne pas « s’imposer », ils ne l’ont fait uniquement que quand ils y ont été invités ou que lorsqu’ils en ont sont membres,

Toute cette démarche témoigne avec quel sérieux nous prenons les attentes des habitants du village.

Le résultat de ces rencontres et échange est réuni dans notre programme, qui sera diffusé très prochainement.  Nous aurons le plaisir de le présenter en détail lors d’une réunion publique, organisée le jeudi 20 mars, à 20h, Salle Eugène Damas. 

Les femmes de notre liste

Parmi les difficultés évoquées par les candidats pour constituer des listes, figurent l’obligation de parité. C’est vrai que les femmes sont plus difficiles à convaincre et qu’elles sont plus hésitantes à ajouter à leur vie professionnelle, familiale, associative ou simplement personnelle, un engagement supplémentaire. Peut-être parce qu’elles sont un peu plus pragmatiques ou lucides que les hommes. Mais une fois convaincues, ces femmes démontrent souvent leur capacité d’engagement et leur courage.

Les femmes de notre liste ont accepté pour des raisons différentes. Certaines se sont engagées simplement pour être utiles aux autres, d’autres pour défendre des convictions profondes, parfois même contre l’avis de leur environnement familial. Mais, elles ont toutes mûrement réfléchi leur décision en se questionnant sur leur rôle.

Au sein de la liste « Vivre à Rimogne », l’obligation de parité ne nous est pas apparue comme une contrainte, mais comme une démarche naturelle, évidente ET exigeante.

Car il ne suffit pas d’être une femme pour être compétente.

Toutes les femmes ne le sont pas. Pas plus que les hommes.  Et c’est presque lui faire insulte que de demander à l’une d’elles de figurer sur une liste uniquement parce qu’elle est une femme. Pour boucler une liste.

Les femmes de notre équipe ont été choisies pour leurs parcours, leurs expériences, leurs compétences, au même titre que les hommes. Nous en sommes fiers.

Aujourd’hui 8 mars, nous célébrons la Journée de la femme. C’est une bonne occasion  de saluer leur place dans notre société. Quel que soit le résultat des élections prochaines, pour la première fois le prochain conseil municipal de Rimogne sera composé pour moitié de femmes. C’est en soi une très belle victoire.

Grégory Truong

Le budget des communes, comment ça marche ?

Plus de 1000 visiteurs sur le site de « Vivre à Rimogne »

Depuis le 1er novembre 2013, date de l’annonce de notre candidature,

1 076 visiteurs uniques ont consulté le site  de « Vivre à Rimogne ».

Le site a reçu plus de 2 200 visites et les pages du site ont été vues plus de 5 900 fois.

Hier, l’article sur la présentation de la liste dans la presse locale a été vu plus de 150 fois en une seule journée.

Merci de votre intérêt et n’oubliez pas de diffuser, partager et commenter.

Présentation de l'audience

 

Intercommunalité – Mode d’emploi

Intercommunalité - Mode d'emploiPour la première fois, le 23 mars prochain, les électeurs désigneront directement leurs représentants au sein de la Communauté de Communes.

Rimogne devra désigner 4 représentants au sein de la nouvelle communauté de communes appelée « Portes de France » qui compte 13 025 habitants.

Le conseil communautaire est composé de 43 membres.

Voici les  22 communes membres de la communauté de communes « Portes de France ».

  • Blombay
  • Bourg-Fidèle
  • Châtelet-sur-Sormonne
  • Gué-d’hossus
  • Ham-les-moines
  • Harcy
  • Laval-Morency
  • Lonny
  • Mazures
  • Montcornet
  • Murtin-et-Bogny
  • Neuville-les-This
  • Renwez
  • Rimogne
  • Rocroi
  • Sévigny-la-Forêt
  • Sormonne
  • Sury
  • Taillette
  • This
  • Tremblois-les-Rocroi

 

Pour mieux comprendre ICI une  vidéo de 3 minutes sur le fonctionnement de l’intercommunalité et le changement de mode de scrutin des prochaines élections locales de mars 2014.

 

 

Stéphane CANDILLON

Portrait S Candillon« La commune doit soutenir la création et le développement des associations »

-37 ans

-Marié, deux enfants

-Technicien supérieur

-Elu au conseil d’école primaire, membre fondateur de l’association « Joue aux Verdoux »

Vous êtes arrivé à Rimogne en 2007, pourquoi avoir choisi de venir vous installer dans la commune ?

Parce que nous avons trouvé, avec ma famille, que c’était un village idéalement situé, à la campagne mais assez proche de la ville, qui disposait de nombreuses facilités : des commerces, des écoles, des médecins etc.

Et puis ma femme y avait de la famille, puisque son oncle et sa tante y habitent. Rimogne est un village agréable, les rencontres  y sont faciles dès lors qu’on aime bien le contact. C’est pour cela que j’ai souhaité m’investir rapidement.

En effet vous faites partie de plusieurs associations ?

Oui, je suis membre du club de Judo et de l’association des parents d’élèves. J’ai rejoint « les parents d’élèves » très tôt, dès que l’une de mes filles a été en âge d’être scolarisée en fait.

C’est aussi une responsabilité pour ceux qui sont élus dans les conseils d’écoles et du collège. Ils doivent donner leur avis sur leur fonctionnement et dialoguer avec les enseignants et la mairie. Je prends ce rôle très à coeur.

Des choix vont devoir être faits, concernant notamment la réalisation ou pas d’un futur pôle scolaire. Je souhaiterais que nous ayons un véritable débat autour de cette question.

Une nouvelle construction ne représente peut-être pas la meilleure solution. C’est un investissement considérable : qui va payer ? Il faut  envisager toutes les options, avec l’ensemble des personnes concernées.

Vous avez même créé une nouvelle association ?

Avec d’autres, j’ai en effet le plaisir de participer à la création d’une nouvelle association : « Joue aux verdoux », qui est née l’année dernière et dont je suis l’un des membres fondateurs. Elle a pour but de promouvoir le jeu et de favoriser les rencontres et l’échange.

C’est important que des associations puissent se créer ou se développer dans le village. Elles en sont un des éléments essentiels. Sans leur vitalité, l’engagement des bénévoles, les manifestations et les services qu’elles proposent  il n’y aurait tout simplement plus de vie dans le village.

C’est pour cela qu’il est si important que la commune les soutienne, en leur apportant toute l’aide possible. En contrepartie, les associations doivent s’engager à participer à l’animation de la commune, à proposer des activités ou à former des jeunes.

Mais cela est uniquement possible si chacun respecte bien le rôle de l’autre et qu’une véritable collaboration se construit, comme sur la question de la mise à disposition des salles par exemple.

C’est ce que vous voudriez apporter ?

Oui, avec les autres membres de la liste car au sein de « Vivre à Rimogne » nous sommes très nombreux à faire partie d’associations. Certains y ont exercé ou y exercent  des responsabilités.

Nous croyons vraiment que le dynamisme du village repose sur les associations, dans presque tous les domaines : culturel, sportif, social,…la mairie ne peut et ne doit pas tout faire ; il faut qu’elle s’engage dans de vrais partenariats, d’égal à égal, avec les associations.

 

Meilleurs voeux d’harmonie

     C’est la période des vœux, le moment où partout en France, traditionnellement, des cérémonies sont organisées par les municipalités pour réunir les habitants et les «forces vives » de chaque commune.

Certes, en cette année d’élections municipales ces vœux prennent un sens un peu particulier. Mais ils doivent justement être l’occasion de dépasser les clivages partisans et de se rassembler, ne fut-ce qu’un moment, pour échanger entre Rimognats des souhaits de bonheur, de santé et de succès.

Dans cette période de crise qui touche le pays, où beaucoup font face à de véritables difficultés, où à Rimogne, comme ailleurs, certains sont dans la détresse et souffrent d’isolement, ce moment doit être l’occasion d’exprimer, tous ensemble, notre solidarité et notre espoir d’un avenir meilleur.

Dans cette période où, plus que jamais, nous avons besoin les uns des autres, toutes les occasions doivent être saisies pour rassembler les anciens, mais aussi les jeunes, les responsables d’associations, les commerçants et les professionnels qui exercent leur activité à Rimogne, sans en exclure aucun.

C’est à tous ceux-là et à tous les habitants de Rimogne, sans distinction, que j’adresse, au nom de la liste Vivre à Rimogne, nos meilleurs vœux d’harmonie pour 2014.

Que cette nouvelle année soit l’année où nous pourrons encore mieux vivre ensemble, dans le respect mutuel et l’entraide, au sein d’un village solidaire et apaisé.

Pour la liste Vivre à Rimogne, Jean-Marie Druart (Président de l’Harmonie municipale ;-) ).

500 visiteurs sur le site de Vivre à Rimogne !

Bonne année, Rimogne

Publication des commentaires sur le site

Joyeuses fêtes

La secrétaire départementale de l’UMP nous écrit

Mme Else Joseph, secrétaire départementale de l’UMP, nous fait l’honneur de nous écrire, en commentant l’un des articles de ce site :

« En tant que secrétaire départementale de la fédération UMP des Ardennes, je voulais vous informer qu’en effet, Madame Noëlle Devie n’a jamais été adhérente à l’UMP et Michel Sobanska, d’ailleurs non plus…

Je vous félicite pour votre slogan, en effet, c’est celui à une nuance près de Boris Ravignon, tête de liste d’union des droites à Charleville Mézières et ceci depuis plusieurs mois. Cordialement. »

Nous sommes ravis de susciter l’intérêt des personnalités politiques de notre département et sommes heureux de répondre à l’une d’elles :

« Nous n’avons jamais affirmé, ni sur ce site, ni auprès de la presse locale, que Mme Devie et M. Sobanska sont ou ont été adhérents de l’UMP.  Car cela nous importe peu.

Mais en prenant connaissance du démenti de Noëlle Devie, nous avons juste souhaité rappeler qu’elle avait été candidate aux élections régionales sur une liste UMP  et suppléante de Michel Sobanska, candidat déclaré UMP lors des élections cantonales de 2008.

Une étiquette retenue par le Ministère de l’Intérieur : étiquette officielle qui figure sur la base des indications données par le candidat lui-même au moment du dépôt de sa candidature.

Par ailleurs, nous vous remercions de vos félicitations pour notre slogan qui, comme vous le notez, est assez proche de celui choisi par M. Ravignon ; lui même assez proche d’autres slogans utilisés, en 2008 et en ce moment,  par des listes de droite, comme de gauche.

Preuve que les valeurs de rassemblement et de proximité n’appartiennent pas plus à un camp qu’à un autre. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous nous présentons sans étiquette.

D’autres sujets nous semblent néanmoins plus importants pour les habitants de Rimogne et nous souhaitons que votre attention pour notre commune dépassera les clivages politiques . »

Cordialement,

Grégory Truong et la liste Vivre à Rimogne

Résultats élections cantonales 2008

Noisy le Sec

Marly

 

 

 

 

 

 

Morangis

Noëlle Devie dément ses liens avec l’UMP

Dans l’édition de ce jour de l’Ardennais, Noëlle Devie dément ses liens avec l’UMP. Elle dément toute appartenance  politique « Je n’ai jamais été parachutée ou cartée UMP, je veux rester libre ». Soit, mais rappelons simplement que Mme Devie s’est présentée comme suppléante de Michel Sobanska, candidat UMP aux élections cantonales de mars 2008. Elle a ensuite figuré sur la liste UMP, « Une nouvelle dynamique pour la Champagne-Ardenne » , conduite par Jean-Luc Warsmann aux élections régionales en mars 2010.

Sans commentaire.

Yannick Rossato

Portrait Y Rossato 1

« Je souhaite être un élu accessible et disponible pour tous. Chacun a le droit d’être informé et d’être consulté sur les affaires de la commune ».

-36 ans

-Marié, deux enfants

-Responsable commercial au sein d’une entreprise nationale de paris hippiques

-Président de l’Association du centre de  loisirs de Rimogne

Vous présidez l’association du centre de loisirs de Rimogne, parlez-nous  de cette association ?

Le centre de loisirs de Rimogne n’est pas municipal. Il fonctionne, sous la forme d’une association, grâce à la bonne volonté de quelques parents bénévoles. La  municipalité apporte son soutien mais sans leur engagement, il n’y aurait pas de centre loisirs pour les enfants de la commune. Je préside l’association depuis trois années, j’ai largement contribué à la dynamiser puisque nous accueillons aujourd’hui près de 50 enfants pendant les vacances scolaires.

Vous êtes donc déjà très engagé au service des habitants, pourquoi avoir accepté d’être candidat sur la liste « Vivre à Rimogne » ?

Pour être encore plus utile à notre commune où j’habite avec mon épouse et mes deux enfants depuis 13 ans. Je connais bien le monde associatif et je souhaite aujourd’hui prolonger mon engagement.  Mon père, militaire, est  mort en service commandé, alors je crois essentiel de contribuer à l’intérêt général.  Et puis, il est important que des visages nouveaux viennent siéger au conseil municipal. Des hommes et des femmes qui apportent des idées innovantes et un regard neuf sur les affaires de la commune. Je crois que Rimogne a besoin d’une autre approche, plus professionnelle et plus moderne, pour répondre aux attentes des habitants.

Que pensez-vous apporter à ce nouveau projet ?

Nous sommes avec Grégory Truong, la tête de liste, assez complémentaires je crois. Il connaît très bien la manière dont une commune doit se gérer et je suis un homme de contact, qui apprécie particulièrement  le dialogue et la rencontre avec les autres. Nous mènerons les dossiers ensemble et je prendrai des responsabilités importantes dans la nouvelle équipe.

Découvrez bientôt un autre membre de la liste en cliquant ici.