Category Archives: Elections municipales

Le recours de Noëlle Devie rejeté

La décision est tombée ce matin : le juge des élections rejette le recours de Noëlle Devie, visant à l’annulation des élections municipales du 23 mars dernier. On ne revotera donc pas dans notre commune et l’élection des membres de la liste « Vivre à Rimogne » est confirmée.

Battue il y a quelques semaines, Noëlle Devie n’a jamais voulu accepter sa défaite. Méprisant le vote des Rimognats, elle a tenté d’obtenir devant le tribunal ce que lui ont refusé les urnes.

Pour cela, elle n’a pas hésité à jeter le discrédit sur une élection loyalement acquise et à porter la suspicion sur l’intégrité des candidats de la liste « Vivre à Rimogne », sur celle de responsables associatifs et commerçants du village en les accusant de manoeuvres illégales.

Mme Devie a même convaincu une habitante du village, Mme Agnès Semba, de former elle aussi un recours hasardeux. L’une et l’autre ont été déboutées par le tribunal administratif qui a reconnu la sincérité du scrutin.

Dans sa tentative désespérée pour conserver le pouvoir, Noëlle Devie a démontré sa méconnaissance totale des règles de droit et  son absence complète de scrupules.

Le maire et la majorité municipale se félicitent évidemment de la décision du tribunal qui confirme le vote démocratique des Rimognats. Ils affirment à nouveau leur volonté de ne pas se laisser déstabiliser et détourner de leur travail au service de la commune et de ses habitants.

 

 

 

 

 

Noëlle Devie conteste le choix des Rimognats

Elections municipalesNoëlle Devie qui a mené la liste « Continuons ensemble pour Rimogne » n’accepte pas le choix des Rimognats, qui ont voté à 51,44% pour la liste de Grégory Truong, « Vivre à Rimogne », lors des dernières élections municipales.

Contre toute attente, elle a décidé de déposer un recours contre le résultat du scrutin pour demander l’annulation des élections. Une information qu’elle a souhaité tenir secrète jusqu’à ce jeudi 3 avril dernier. Mme Devie invoque des raisons surprenantes :

- le fait que sur le bulletin de vote de la liste « Vivre à Rimogne », le prénom des candidats précède le nom, et non l’inverse, et que les prénoms figuraient en majuscule ;

- le fait que l’une des personnes chargées du dépouillement soit un électeur non inscrit sur la liste électorale de Rimogne, alors que cette personne a été désignée sous sa responsabilité, puisqu’elle était la présidente du bureau de vote chargée de veiller à la régularité du scrutin, et qu’il s’agissait d’un conseiller municipal de son équipe encore en fonction à ce moment-là ;

- et de supposées aides illégales de la part d’associations de Rimogne à « Vivre à Rimogne », sans apporter la moindre preuve de ses allégations.

Une tentative de la dernière chance

Après avoir publiquement annoncé son retrait de la vie politique le soir de scrutin, ce recours, sans véritable fondement, témoigne d’une tentative de la dernière chance de conserver une fonction et un pouvoir auxquels Mme Devie semble avoir finalement beaucoup de mal à renoncer.

Surtout, elle illustre la volonté de Mme Devie de faire fi du choix démocratique exprimé par les Rimognats le 23 mars dernier.

Le maire et les 11 conseillers municipaux, issus de la liste « Vivre à Rimogne », ne laisseront évidemment pas faire. Ils ont d’ores et déjà adressé une réponse solidement argumentée à ce recours.

En attendant la décision du juge administratif, ils affirment leur volonté collective de ne pas se laisser détourner de leur tâche par de basses manoeuvres politiques et leur ferme intention de continuer à exercer sereinement les fonctions pour lesquelles ils ont été loyalement et légalement élus.

Rimogne n’a pas besoin de nouvelles élections, mais a maintenant besoin de stabilité et d’une équipe au travail, au service de tous les habitants.

Remettre les pendules à l’heure

L’annonce des résultats des élections municipales, par les services de l’Etat, sur le site internet de la préfecture s’est accompagné lundi dernier de deux nouvelles mentions qui ne figuraient pas avant les élections.

  • La liste de la maire sortante Noëlle Devie, « Ensemble continuons pour Rimogne » a été étiquetée LDVD (Liste Divers Droite)
  • La liste de Grégory Truong, « Vivre à Rimogne » a été étiquetée LDVG (Liste Divers Gauche)

A notre grand regret, ces mentions ont été reprises dans la presse locale à la fois dans la présentation des résultats et les commentaires qui les ont accompagnés.

La liste »Vivre à Rimogne » dénonce cet étiquetage forcé de la part des services de l’Etat et réaffirme sa volonté d’être considérée en tant que « Liste sans étiquette ». Une mention qu’elle a explicitement spécifié lors du dépôt de sa candidature auprès de la Préfecture des Ardennes.

Elle rappelle que l’Association des Maires Ruraux de France est tout aussi opposée à ce classement. L’association d’élus le juge complètement déconnecté du terrain et fait remarquer que sur une liste des personnes de plusieurs sensibilité politique peuvent cohabiter pour l’intérêt commun de la commune. A l’exemple de l’AMRF, elle réclame un classement libre et non partisan.

Elu(e)s !

Les électeurs de Rimogne se sont prononcés et ils ont choisi de nous accorder leur confiance.

Avec  355 voix, soit  51,5 % des votes exprimés ce résultat est sans appel et donne à la liste « Vivre à Rimogne » la majorité.

La liste « Continuons ensemble pour Rimogne » obtient  335 voix, soit 48,5 % des votes  exprimés.

En fonction de ces résultats, le nouveau mode de répartition des sièges permet de déterminer la composition du conseil municipal, élu dès ce soir :

Pour la liste « Vivre à Rimogne » sont élus conseillers municipaux (dans l’ordre de la liste » : Grégory Truong, Adeline Lacaille, Yannick Rossato, Christiane Manand, Jean-Marie Druart, Maryvonne Févry, Quentin Mauguet, Brigitte Tirtaine, Hervé Dumay, Monique Clouet, Stéphane Candillon et Sophie Valli.

Pour la liste « Continuons ensemble pour Rimogne », sont élus : Noëlle Devie, Jean-Luc Pinneterre et Sophie Pocquat.

Je voudrai pour commencer adresser mes plus sincères remerciements aux électrices et aux électeurs qui nous ont accordé leurs suffrages. Nous sommes profondément heureux d’avoir été compris. Cette confiance nous honore et nous oblige. Elle exprime très clairement leur volonté de changement et de modernité. Elle ouvre une nouvelle période dans l’avenir de notre village, où nous aurons à cœur de respecter et mettre en œuvre le programme que nous avons proposé pour Rimogne. Nous sommes prêts dès ce soir à nous mettre au travail.

Je voudrai aussi rassurer ceux des électeurs qui n’ont pas choisi notre projet. Nous devenons dès ce soir les élus de tous les Rimognats et pas seulement ceux d’un camp et nous avons à leur égard la même responsabilité.

J’invite d’ailleurs les nouveaux élus de l’opposition à travailler avec nous, sans esprit partisan et dans le sens de l’intérêt général, et je veux les assurer de notre volonté de dialogue.

Ce soir nous sommes pleinement conscients de nos responsabilités, nous nous y préparons depuis de longs mois. Il n’y aura pas d’improvisation et dès lundi 24 mars matin, nous nous mettrons en contact avec la municipalité sortante pour assurer paisiblement, avec l’aide du personnel municipal, la meilleure transition possible.

Le nouveau conseil municipal sera installé dès la semaine prochaine.

Allocution prononcée par Grégory TRUONG, tête de la liste « Vivre à Rimogne »", à l’issue de la proclamation des résultats des élections municipales et communautaires de Rimogne, du 23 mars 2014.

 

Clôture temporaire du site

La campagne électorale pour le premier tour des élections municipales est officiellement close demain, mais dès ce soir, vendredi 21 mars, à minuit, « les candidats n’auront plus le droit de distribuer des tracts, coller des affiches ou appeler les citoyens pour les inciter à voter pour eux. Il leur est également interdit d’adresser, « par voie électronique, tout message ayant le caractère de propagande électorale ».
De fait, ce site sera statique et interdit temporairement à tout commentaire à partir d’aujourd’hui.

FIN DE CAMPAGNE

001-1001-1Hier, le 20 mars,   »Vivre à Rimogne » a tenu sa réunion publique à la salle Eugène Damas. Les membres de  la liste, au complet, ont été présentés à la cinquantaine de personnes venus 003-1entendre le détail de leur programme : assainissement, maison pour tous, jeunesse, budget …l’ensemble des grands thèmes ont été évoqués par Grégory Truong, tête de liste et Adeline Lacaille, Yannick Rossato et Jean-Marie Druart, candidats aux postes de maire-adjoints. Les propositions ont été clairement exposées, sans détours et sans dénigrement, dans un climat très serein.

Avec cette réunion, la liste « Vivre à Rimogne » conclut donc sa campagne d’explication : depuis le mois de novembre 2013, 8 documents d’information ont été diffusés ; un site internet régulièrement alimenté a été ouvert, il a reçu quelques 8000 visites, une page Facebook a aussi été créée, un questionnaire a été soumis aux habitants, une soirée-concert a été organisée pour les jeunes et la liste  Vivre à Rimogne a participé aux manifestations associatives chaque fois qu’elle y a été invitée. Surtout  les membres de notre équipe ont été à la rencontre de tous les Rimognats en se présentant à chaque foyer du village,

Cette campagne est à l’image du projet de « Vivre à Rimogne » : professionnelle et déterminée, elle témoigne avec quel sérieux les membres de notre liste se sont engagés et l’attention qu’ils portent au dialogue, à la proximité et aux attentes des habitants.

002-1

                      

 

Réunion publique de la liste Vivre à Rimogne

Jean-Marie Baudoin soutient Vivre à Rimogne

Jean-Marie BAUDOIN, ancien maire de Rimogne de 2001 à 2008, apporte son soutien à la liste Vivre à Rimogne

« Je soutiens la liste Vivre à Rimogne qui représente à mes yeux le meilleur choix pour l’avenir de notre village. Jeune mais compétent et expérimenté, Grégory Truong fera un bon maire pour notre commune. J’ai toute confiance en lui et son équipe. »

Concert hier à la Pyrite

Allez-vous recevoir une nouvelle carte d’électeur ?

Seules les personnes nouvellement inscrites sur les listes électorales doivent recevoir une carte d’électeur en vue des élections municipales des 23 et 30 mars 2014. Il s’agit notamment des jeunes de 18 ans (inscrits d’office) et des personnes ayant déménagé récemment qui ont effectué les formalités nécessaires d’inscription auprès de leur mairie.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la fiche pratique concernant la carte électorale sur www.service-public.fr. Cette carte, prouvant l’inscription sur les listes électorales, est envoyée aux électeurs au plus tard trois jours avant la date du scrutin. Les cartes électorales qui n’ont pas pu être remises à leur titulaire sont retournées en mairie et sont à disposition des électeurs dans leur bureau de vote le jour du scrutin.

Attention, pour pouvoir voter, la carte d’électeur n’est ni suffisante ni indispensable.

Les électeurs sont uniquement dans l’obligation de présenter au président du bureau de vote une pièce d’identité  (carte nationale d’identité, passeport, permis de conduire, carte vitale avec photo…).

Vous pouvez donc voter en présentant :

Brigitte Tirtaine siègera au sein du conseil municipal

Une élection municipale amène toujours son lot de rumeurs et il en est une qu’il nous faut dissiper. Une petite clarification s’impose au sujet de Brigitte Tirtaine,  propriétaire des gîtes « Les tilleuls » à Rimogne et qui figure en 8e position sur la liste « Vivre à Rimogne ».

Des Rimognats se sont étonnés du fait d’avoir vu leur propriété en vente sur des sites de petites annonces. Ils nous interrogent donc sur la pertinence de la candidature de Brigitte Tirtaine alors qu’elle se prépare peut-être  à partir. Qu’ils se rassurent, Brigitte et sa famille n’ont pas l’intention de quitter Rimogne.

Comme on peut s’en douter la rentabilité d’une entreprise comme celle des Tilleuls est fragile. Le coût important  des travaux réalisés pour rénover la propriété et son parc et aménager des gîtes pour 12 personnes, ainsi que les charges importantes de fonctionnement et d’entretien pèsent évidemment très lourd. Brigitte Tirtaine et son époux ne perdent pas pour autant courage et font vaillamment « tourner leur entreprise » qu’ils ont bien l’intention de développer.

Pour autant, ils restent ouverts à toute éventualité et aux possibilités d’étudier les propositions d’achat que l’on pourrait leur faire. C’est la raison pour laquelle des annonces on été mises en ligne, depuis fin 2012.

Tous les candidats à une élection municipale, quelle que soit la liste où ils figurent, prennent l’engagement de consacrer 6 ans  au service de leur village. Mais ce n’est pas un engagement à sacrifier leur vie professionnelle et familiale si les circonstances devaient changer ou à refuser une opportunité si elle devait se présenter.

C’est bien d’ailleurs ce qui s’est passé, il y a 6 ans, lorsque le Dr. Botokeky a choisi de quitter Rimogne  quelques mois après son élection pour poursuivre sa carrière à Charleville-Mézières, mais en continuant malgré tout à siéger.

Si les Rimognats nous font confiance, Brigitte Tirtaine n’occupera pas la fonction d’adjointe mais siégera bien au sein du conseil municipal, comme elle en a pris l’engagement.

Ensemble, faisons battre le coeur du village

Les femmes de notre liste

Parmi les difficultés évoquées par les candidats pour constituer des listes, figurent l’obligation de parité. C’est vrai que les femmes sont plus difficiles à convaincre et qu’elles sont plus hésitantes à ajouter à leur vie professionnelle, familiale, associative ou simplement personnelle, un engagement supplémentaire. Peut-être parce qu’elles sont un peu plus pragmatiques ou lucides que les hommes. Mais une fois convaincues, ces femmes démontrent souvent leur capacité d’engagement et leur courage.

Les femmes de notre liste ont accepté pour des raisons différentes. Certaines se sont engagées simplement pour être utiles aux autres, d’autres pour défendre des convictions profondes, parfois même contre l’avis de leur environnement familial. Mais, elles ont toutes mûrement réfléchi leur décision en se questionnant sur leur rôle.

Au sein de la liste « Vivre à Rimogne », l’obligation de parité ne nous est pas apparue comme une contrainte, mais comme une démarche naturelle, évidente ET exigeante.

Car il ne suffit pas d’être une femme pour être compétente.

Toutes les femmes ne le sont pas. Pas plus que les hommes.  Et c’est presque lui faire insulte que de demander à l’une d’elles de figurer sur une liste uniquement parce qu’elle est une femme. Pour boucler une liste.

Les femmes de notre équipe ont été choisies pour leurs parcours, leurs expériences, leurs compétences, au même titre que les hommes. Nous en sommes fiers.

Aujourd’hui 8 mars, nous célébrons la Journée de la femme. C’est une bonne occasion  de saluer leur place dans notre société. Quel que soit le résultat des élections prochaines, pour la première fois le prochain conseil municipal de Rimogne sera composé pour moitié de femmes. C’est en soi une très belle victoire.

Grégory Truong

« Vivre à Rimogne » présente ses propositions pour la jeunesse

A la rencontre des habitants

Comme ils s’y étaient engagés, les membres de la liste « Vivre à Rimogne » poursuivent leurs rencontres avec les habitants, et se présentent à tous les foyers du village.

Ces visites ont une double utilité : écouter et dialoguer avec tous et présenter en détail les membres de notre liste, puisque nous avons bien conscience que de simples noms ne suffisent pas. Les Rimognats ont le droit de connaître les parcours et  les compétences des personnes qui sollicitent leurs suffrages.

Nos discussions, souvent passionnantes, nous permettent de mieux appréhender les attentes de chacun et nous remercions les très nombreuses personnes qui nous ont fait bon accueil et ont déjà accepté d’échanger.

Après avoir parcouru le haut de Rimogne, le Château, le quartier de la Gare, toute la Route nationale et la rue du Gard nous visitons en ce moment, le bas de Rimogne.

Nous signalons notre passage.

Si du fait de votre absence nous vous avons manqué et que vous désirez que nous revenions, ou encore si vous voulez que nous fixions un rendez-vous, n’hésitez pas à nous le faire savoir en adressant un message à contact@vivrearimogne.fr