Category Archives: Conseil municipal

Une bonne ou une mauvaise opposition ?

Il y a quelques semaines, lors de sa campagne, Mme Noëlle Devie, alors Maire, avait indiqué qu’il existait « une bonne et une mauvaise opposition ». Aujourd’hui qu’elle siège dans la minorité municipale, avec deux autres de ses colistiers, sa définition de l’opposition nous interroge. 

Depuis le jour de l’élection, aucun des trois membres de l’opposition municipale n’a accepté avoir de contact avec le nouveau maire. Aucun d’eux par exemple n’a souhaité avoir un minimum d’échange sur les informations et le contenu des dossiers à transmettre. Aucun d’eux n’a pu ou voulu se rendre  disponible pour représenter la minorité lors du premier conseil municipal, alors qu’il y était discuté de la composition des commissions municipales pour les 6 prochaines années.

L’opposition municipale refuse de siéger dans les commissions

Lors du deuxième conseil municipal, qui a eu lieu jeudi dernier, il leur a été proposé une nouvelle fois d’y siéger. Alors que rien ne l’y oblige, le Maire, Grégory Truong, les a encore invités à rejoindre l’ensemble des commissions municipales. Mme Devie, Mme Pocquat et M. Pinneterre ont unanimement refusé d’y participer, y compris à la commission des maisons fleuries !!

Il faut rappeler que les commissions municipales* sont les lieux du travail municipal. Elles ont pour rôle d’élaborer des propositions et de préparer les décisions prises en conseil.

De fait, comment l’opposition municipale entend-elle être informée de la vie municipale, faire entendre son point de vue et finalement travailler au service des Rimognats si elle ne participe pas aux travaux de ces commissions ?

Il est vrai qu’après avoir annoncé sans explication sa décision de démissionner du conseil, puis changer d’avis pour annoncer, toujours sans explication, que tout compte fait elle ne démissionnerait pas, Mme Devie ne semble toujours pas savoir quelle attitude adopter et paraît avoir encore un pied dedans et un pied dehors.

* Six commissions principales : Commission Administration générale-finances-ressources humaines et communication ; Commission Sports-culture-animations et jeunesse ; Commission Education ; Commission Travaux ; Commission d’appels d’offre.

Installation du nouveau conseil municipal

IMG_5817-1Allocution de M. Grégory TRUONG, Maire de Rimogne

Conseil municipal du 29 mars 2014

Mesdames et messieurs les conseillers municipaux,

Mesdames et messieurs,

C’est avec beaucoup d’émotion, un mélange de fierté et d’humilité, que je reçois le mandat que vous venez de me confier.

Je veux, avant toute chose, remercier le public de sa présence pour ce premier conseil municipal de la nouvelle mandature qui s’ouvre aujourd’hui.

On dit parfois, un peu vite, que les Français ne s’intéressent pas à la vie publique. La bonne participation au scrutin de dimanche dernier et votre présence ici ce matin, prouvent que dans notre village, en tout cas, on continue de porter un vif intérêt à la vie locale. Je tenais à le souligner.

Je voudrais remercier d’abord et à nouveau les Rimognates et les Rimognats qui nous ont fait confiance. Ils ont par leur vote exprimé leur souhait de changement, et sans doute de modernité, en confiant à une nouvelle équipe et à un jeune maire, la mission de gérer leur commune durant les 6 prochaines années.

Je voudrais aussi remercier mes colistiers, pour leur implication dans cette campagne électorale et pour le courage qu’ils ont eu à s’engager à mes côtés.

Et s’il m’appartient de conduire notre action et de dire quelques mots aujourd’hui, vous constaterez que le « je » individuel va bien vite s’effacer derrière le « nous » collectif. Cette volonté d’agir collectivement nous est naturelle et essentielle. Elle constitue tout à la fois notre identité et notre méthode de travail.

Notre équipe revendique clairement le fait d’être sans étiquette et de rassembler en son sein des sensibilités différentes, de droite, du centre comme de gauche. Elle n’aura de cesse de travailler dans le sens de l’intérêt général.

C’est la raison pour laquelle je veux aussi saluer ceux qui n’ont pas choisi notre projet et qui, aujourd’hui peuvent se sentir déçus. Qu’ils sachent que nous entendons être  les élus de tous les Rimognats sans distinction et sans esprit partisan, et qu’à nos yeux Rimogne ne forme qu’un seul et unique village.

Je regrette d’ailleurs que les conseillers municipaux de la minorité, qui représente à ce jour  48% des électeurs, n’aient pas daigné siéger aujourd’hui et affirmer ainsi leur volonté d’assumer leurs propres responsabilités. C’est leur choix.

Comme je le disais en introduction, je ceins cette écharpe tricolore avec beaucoup de fierté mais aussi beaucoup d’humilité, car sans la confiance que m’ont accordée mes colistiers et le soutien de mes proches, je ne serais pas ici devant vous.

Permettez-moi à cet égard d’adresser d’innombrables et tendres remerciements à mon épouse et d’avoir une pensée particulière pour une jeune fille, ma soeur, Ambre Sautai.

Cette écharpe représente le tryptique -Liberté-Egalité-Fraternité-  des valeurs auxquelles je suis, comme vous tous, profondément attaché et dont je suis désormais le dépositaire.

Elle me permet également de mesurer l’ampleur de la tâche à accomplir et l’importance de nos devoirs vis-à-vis de la population.

Cette tâche ne nous effraie pas. Nous mettrons en oeuvre le programme et les engagements que nous avons pris.

D’importants dossiers, de grands chantiers nous attendent : par exemple la mise en oeuvre d’un plan d’action pour l’assainissement, notre priorité, la modernisation de notre commune avec la réalisation d’un véritable coeur de village, l’arrivée de l’autoroute, le développement de lieux de vie, comme la Maison pour tous ou d’activités, notamment pour les jeunes, l’ouverture du futur pôle de santé que nous devons accompagner…entre autres !

Nous avons beaucoup à faire, mais sans faire pour autant table rase du passé. Tout n’a pas été mauvais sous le mandat précédent et tout ne sera pas parfait dans celui qui vient.

Après un temps pour prendre la mesure de la situation qui nous a été laissée par la précédente municipalité, nous rencontrerons rapidement les principaux acteurs de la vie de la commune, comme les directeurs d’établissements scolaires ou les responsables d’associations pour dresser là aussi un état des lieux.  A la suite de quoi, un calendrier des priorités sera établi. Il sera communiqué aux Rimognats et discuté.

Car c’est ainsi que nous voulons mener notre action, en concertation permanente avec les habitants, qui ne doivent plus être mis devant le fait accompli.

Pour mener à bien ce pourquoi nous avons été élus, nous comptons sur la neutralité, la compétence et l’engagement du personnel municipal, avec lequel nous voulons établir une relation exigeante mais respectueuse.

Une nouvelle période s’ouvre pour notre village  et nous y imprimerons notre marque, notre style. Nous nous efforcerons de faire mieux que de notre mieux en engageant toutes nos forces au service de tous.

Je souhaite aujourd’hui que notre commune, après cette nécessaire période de confrontation, s’apaise et se rassemble et que chacun fasse preuve d’esprit constructif, de sérénité et de respect.

C’est à cette condition que notre village pourra faire face aux défis qui l’attendent et pour lesquels nous avons besoin de vous tous.

Merci de votre attention.

Première séance du nouveau conseil municipal

Une liste qui VOUS ressemble

Profil 3Les 8 hommes et 7 femmes réunis sur notre liste sont à l’image des habitants de Rimogne.

Certains d’entre nous ont presque toujours vécu à Rimogne. Pour d’autres, l’installation est plus récente mais quelque soit notre origine, notre âge ou notre activité nous partageons tous le même intérêt pour la vie du village et pour son avenir.

Face aux changements et aux enjeux que va connaître Rimogne, il est plus que nécessaire de renouveler les personnes en charge de la gestion de la commune  afin que l’équipe municipale soit représentative :

- des parents dont les enfants sont encore en âge de scolarité dans les établissements  scolaires du village

- des personnes dans la vie active, qui sont impliquée quotidiennement dans  la réalité du monde du travail

- d’adultes encore jeunes mais responsables, au fait du monde qui les entoure, ouverts sur l’extérieur

- d’anciens plus expérimentés mais rompus au dialogue, qui connaissent bien le village, ses habitants et qui en sont la mémoire

- de professionnels compétents qui sauront apporter leur expertise, leur méthode de travail et leur réseau dans la gestion de la commune

- de personnes moins occupées qui offriront leur disponibilité, leurs connaissances et leurs talents personnels

- d’habitants de très longue date attachés à Rimogne et soucieux de son avenir

- d’habitants plus récemment arrivés mais qui souhaitent par leur implication s’intégrer complètement au village et participer à son développement

- des responsables associatifs qui participe déjà activement, dans leur domaine,  à la vie du village

- des commerçants, entrepreneurs, libéraux dont l’activité est à Rimogne.

-  de simples citoyens qui pensent qu’il est essentiel de s’engager.

Le prochain conseil municipal doit refléter la diversité des personnes qui habitent aujourd’hui Rimogne

Il ne doit pas seulement être composé de ceux qui, parce qu’ils ne sont plus en activité, ont du temps à consacrer à la commune ; mais sont aussi un peu éloignés des réalités familiales, professionnelles et sociales que connaissent la grande majorité des habitants de Rimogne. Les Rimognats ont besoin d’avoir des élus qui connaissent leur préoccupations, parce qu’ils les vivent comme eux au quotidien.

Réunis autour de Grégory Truong, la tête de liste Les femmes et les hommes de notre équipe  sont âgés de 25 à 70 ans. La plupart d’entre eux travaillent. Certains sont impliqués dans des associations mais aucun n’est engagé dans un parti. Ils mettent aujourd’hui les acquis de leurs vies professionnelles et associatives au service de Rimogne. Ensemble, ils forment une équipe diversifiée, déterminée et organisée.

Les membres qui composent Vivre à Rimogne vous seront présentés en détail, semaine après cette semaine, sur ce blog, où vous pourrez dialoguer avec eux.

Rimogne…pas si pauvre

EurosLa dernière séance du conseil municipal a été principalement consacrée au vote du budget. Et pour ceux d’entre nous qui y assistaient, elle a révélé une information importante pour tous les habitants : la commune de Rimogne n’est pas si pauvre. Parmi les communes similaires, celles qui figurent dans sa strate, elle se place même bien au dessus de la moyenne.

La compréhension des éléments d’un budget municipal n’est pas facile mais quelques éléments permettent de se faire une idée. A la fin de l’exercice budgétaire de 2012, la commune de Rimogne dispose d’un fond de roulement de 879 500 €.

C’est la somme qu’il reste dans les caisses de la commune une fois que toutes les dépenses de fonctionnement et d’investissement ont été réalisées. Les premières, comme leur nom l’indique, sont les dépenses nécessaires au fonctionnement de la commune et des services publics, comme par exemple les charges de personnel. Les secondes sont toutes les dépenses qui servent à enrichir le patrimoine de la commune, c’est à dire à financer l’acquisition ou la réhabilitation de biens immobiliers.

880 000 € en caisse

Pour se faire une idée de ce que représente vraiment cette somme, il faut la comparer à celle de 2011, où le fond de roulement avait été arrêté à 755 000 €. Déjà, en 2011, Rimogne se plaçait très au dessus de la moyenne des communes similaires, établie à 352 000 €. Avec 124 000 € en plus et près de 880 000 € en caisse, Rimogne ne peut pas être considérée comme une commune pauvre.

Alors Rimogne, une commune bien gérée  ? Oui, sans aucun doute si on considère la progression : 522 000 € pour le fond de de roulement en 2008, 631 000 € en 2009, et encore 631 000 € en 2010. D’autant plus que la capacité d’autofinancement de la commune, c’est à dire sa capacité à investir  tout en faisant face à ses dépenses « courantes », a elle aussi augmenté : 350 000 € en 2008, 399 00 € en 2011,  la moyenne de la strate n’étant que de 194 000 €.

Mais dans le même temps, l’argent consacré au fonctionnement de la commune, c’est à dire au fonctionnement, à la création et à l’amélioration des services rendus à la population n’a pas augmenté, il a même régulièrement baissé : Il est passé de 1 017 000 € en 2007, à 875 000 € en 2011. Si on ne peut pas reprocher à l’actuelle municipalité d’avoir su réaliser des économies, on peut s’interroger de savoir si certains services supplémentaires n’auraient pas pu être créés, améliorés ou rendus plus accessibles pour certaines familles en difficulté, si les associations, qui assurent à la place de la mairie certains services aux parents, sont suffisamment soutenues et si notre village peut être plus et mieux animé.

Rimogne s’est constitué une réserve, en partie grâce à nos impôts, à quoi finalement sert-elle ?

Deux poids – deux mesures

TBILors du dernier conseil municipal, l’ensemble des conseillers présents ont donné, sans débattre et à l’unanimité, leur accord pour réserver 95 000 €, soit environ 11% des caisses de la commune (880 000 €) pour ravaler le chevalement du Puit Saint Quentin.

Preuve que la commune peut avoir quelques moyens quand elle le souhaite.

Il semble que de ce point de vue, il y ait deux poids, deux mesures. Car dans le même temps, le maire de Rimogne a informé le conseil des écoles qu’elle ne pourrait pas, comme il était prévu, faire l’acquisition de quatre  tableaux numériques supplémentaires cette année et que seulement deux de ces tableaux pourraient être achetés, les suivants ne le seraient que l’année prochaine. Coût total de l’opération pour la commune  : 5 475 €.

On rappelle que l’acquisition des tableaux fait partie d’un plan sur deux ans, débuté l’année dernière par l’achat de quatre premiers tableaux et annoncé avec fierté dans la presse locale ( voir l’article ici ). Le plan sur deux ans se transforme en plan sur trois ans : pas grave, les enfants peuvent attendre.

Le ravalement du chevalement constitue lui une priorité ou alors c’est peut-être qu’il s’agit, comme l’a dit le maire lors du conseil municipal « de me faire un dernier plaisir avant la fin du mandat  ».

Conseil municipal ce soir

P1090758Dans chaque bulletin municipal, la mairie  invite aimablement les habitants à venir assister aux conseils municipaux. Nous sommes quelques uns à tenter de répondre régulièrement à l’invitation, en dépit de nos obligations professionnelles et/ou familiales.

Mais voilà, les conseils ne se déroulent jamais à date fixe et les convocations sont souvent affichées au dernier moment. La dernière convocation a été affichée le mardi 2  avril pour un conseil qui se déroule ce jeudi 4 avril, soit deux jours avant. Difficile dans ces conditions de s’organiser, d’autant plus qu’il faut avoir les yeux rivés sur les panneaux d’affichage pour ne pas louper l’info.

Quand on veut être certain de la présence de ses invités, on a la gentillesse de les prévenir assez tôt  à l’avance, non ?