Category Archives: Assainissement

L’association Patrimoine, vie et développement apporte son soutien à la liste « Vivre à Rimogne »

Mise en cause dans  un courrier sur l’assainissement, diffusé auprès de tous les habitants par la municipalité, l’association Patrimoine, vie et développement à Rimogne a apporté une réponse elle aussi distribuée dans tous les foyers.

Rappelons que cette association informe depuis maintenant 3 ans les Rimognats sur la question essentielle de l’assainissement et que c’est grâce à son action que la municipalité a été contrainte de renoncer à son projet d’étendre à l’ensemble du territoire communal l’assainissement individuel. 

Constatant, par ailleurs, que la liste « Vivre à Rimogne » s’était clairement prononcée pour la mise en oeuvre d’une solution mixte où l’assainissement collectif est majoritaire,  l’association Patrimoine, vie et développement, présidée par M. Jean Magne, a apporté un soutien sans réserve à la liste « Vivre à Rimogne ».

Pour télécharger la réponse  : Courrier association

 

L’assainissement : un chantier prioritaire pour le prochain mandat

La liste « Vivre à Rimogne » considère que la question de l’assainissement est un sujet essentiel qui doit maintenant trouver une solution.

Elle a formulé ses propositions, déjà présentées  à l’ensemble des Rimognats, sous la forme d’un véritable plan d’action qu’elle s’engage à mettre en oeuvre si elle élue.

Ce week-end, elle a diffusé un courrier auprès des 500 signataires de la pétition « Non à l’assainissement individuel, oui au collectif ».

Ce courrier rappelle la position du maire de Rimogne qui en 2011, contre la majorité des Rimognats, défendait l’assainissement individuel contre l’assainissement collectif dans un courrier de 4 pages (1, 2, 3, 4) et tente aujourd’hui de le faire oublier.

Ce courrier rappelle aussi l’investissement de Grégory Truong et de plusieurs membres de notre liste dans ce domaine depuis longtemps, qui s’engagent à faire de la question de l’assainissement le chantier prioritaire du prochain mandat.

 

Courrier au signataires de la pétition pour l'assanissement collectif

Nous voilà rassurés

Faute de le savoir par la Mairie, qui est complètement silencieuse sur le sujet depuis plus d’un an, nous apprenons par l’Ardennais que cela bouge (un peu) du côté de l’assainissement.

Un article nous informe en effet qu’une étude est menée depuis le 4 septembre sur le territoire de Rimogne. Une caméra et un robot parcourent le réseau de canalisations, d’égouts et de raccordement afin d’établir un diagnostic qui doit aider au choix d’un scénario pour l’assainissement à Rimogne.

Problème : selon le propre calendrier de la municipalité, les études complémentaires auraient dû être finalisées l’année dernière et nous devrions déjà être en train de choisir le scénario. Surtout en  quoi cette nouvelle étude, certainement coûteuse puisque l’article parle de procédé de pointe, apportera-t-elle des éléments nouveaux par rapport à celles qui avaientt été conduites il y a plus de trois ans et qui avait déjà établi plusieurs scénarios possibles pour Rimogne ?

Sans nouvelle, sans explication depuis très longtemps, on s’étonne que le dossier  connaisse soudainement un nouveau développement.  La question, en panne depuis plus d’un an, est ainsi à nouveau d’actualité à quelques mois des élections. Hasard de calendrier sans doute.

Dernier point  : l’article indique aussi que « Noëlle Devie, premier magistrat, suit le dossier de très près, avec l’aide de son conseil municipal ».

C’est rassurant.

C’est quand vous voulez

Les mois se suivent et se ressemblent : toujours aucune information, aucun développement  concernant le dossier de l’assainissement. Un dossier sur lequel l’équipe municipale en place aura brillé d’abord par son incompétence, puis par son absence.

Pour expliquer son inertie, il a très souvent été invoqué la supposée impossibilité pour la commune et la communauté de communes de se faire aider et de bénéficier de soutiens financiers. Un argument qui se révèle une fois encore inexact lorsque l’on se donne la peine de s’informer .

En 2012, le Conseil général a versé au total, en subventions et avances 1.237.000 € et aidés près de 20 communes du département dans leurs projets d’assainissement des eaux usées. Il a prévu d’investir 680 000 € au total pour d’autres projets en 2013. Des financements qui peuvent être complétés par ceux des Agences de l’eau.

C’est ainsi que Signy l’Abbaye a obtenu plus de la moitié de la somme nécessaire à la réalisation de sa nouvelle station d’épuration.

Au même moment, Rimogne pense qu’il est urgent d’attendre ou plus simple de faire payer les propriétaires privés en leur demandant de s’équiper d’un assainissement individuel.

Assainissement : le grand silence

ill eaux use´es lucieTous les habitants de Rimogne ont reçu il y a quelques semaines une livraison groupée de bulletins municipaux : en une seule fois, les numéros du mois de janvier, de février et d’avril. On pourrait croire que celui qui, depuis 4 mois, a attendu patiemment d’être informé des affaires de la commune allait  être récompensé, ça n’a pas été le cas, vu le peu d’informations contenues dans tous ces numéros.

L’exemple le plus flagrant est celui de la question de l’assainissement, sur laquelle des centaines de Rimognats attendent d’être informés depuis plus d’un an.

En octobre 2011, la mairie annonçait que suite à l’avis défavorable rendu contre la décision qu’elle avait prise d’étendre l’assainissement individuel à l’ensemble du territoire de la commune, des études complémentaires allaient être menées par la communauté de communes. Elle avait attendu encore 9 mois pour diffuser, en mai 2012, un calendrier prévisionnel qui détaillait la procédure qui allait être suivie, avec l’organisation en septembre 2012 d’une réunion publique.

Pas de nouvelle pendant un an

Mais depuis, plus aucune nouvelle. Pendant une année entière  ! Le grand silence. Y compris lors de la cérémonie des voeux de janvier 2013, où citant les projets qu’elle entendait mené dans les prochains mois, la maire de Rimogne n’a pas un dit un mot sur l’assainissement. Seul, le président de la communauté de commune présent s’est contenté d’évoquer l’organisation « très prochaine » d’une réunion publique sur la question. C’était il y a 5 mois.

Aujourd’hui, grâce au dernier bulletin municipal nous apprenons, en cinq lignes, que les études sont encore en cours pour finaliser le schéma d’assainissement et « qu’une réunion publique sera ensuite organisée pour informer et répondre aux questions des habitants ». Aucune explication quant au retard pris sur le calendrier prévisionnel, aucune période fixée pour la fin des études et évidemment, aucune date annoncée pour l’organisation de cette réunion. Encore une fois, les habitants de Rimogne sont priés d’attendre…sans savoir.

Sans savoir quand il leur sera indiqué s’ils seront situés en zone d’assainissement collectif ou en zone d’assainissement individuel. Sans savoir si dans ce cas, ils seront alors dans l’obligation ou non de faire réaliser des travaux de mise aux normes, dont le coût est estimé entre 4000 et 7000 H.T. Sans savoir s’ils peuvent vendre ou acheter une habitation en toute connaissance de cause. Pour rappel, à Rimogne,  environ 500 habitations sont potentiellement concernées par la question.

En 2011, la premier schéma d’assainissement adopté par la communauté de communes et la mairie avait fait l’objet d’un avis défavorable de l’enquêteur public, les obligeant à revoir leur projet. Parmi les nombreuses raisons qui avaient motivé ce rejet : « le déficit d’information du public que ce soit légalement ou pour expliquer précisément le projet en amont » ; il semble que pour cette fois-ci encore, la mairie n’ait pas retenu la leçon et ne soit pas décidée à informer et à concerter au mieux les habitants.