Assainissement : le grand silence

ill eaux use´es lucieTous les habitants de Rimogne ont reçu il y a quelques semaines une livraison groupée de bulletins municipaux : en une seule fois, les numéros du mois de janvier, de février et d’avril. On pourrait croire que celui qui, depuis 4 mois, a attendu patiemment d’être informé des affaires de la commune allait  être récompensé, ça n’a pas été le cas, vu le peu d’informations contenues dans tous ces numéros.

L’exemple le plus flagrant est celui de la question de l’assainissement, sur laquelle des centaines de Rimognats attendent d’être informés depuis plus d’un an.

En octobre 2011, la mairie annonçait que suite à l’avis défavorable rendu contre la décision qu’elle avait prise d’étendre l’assainissement individuel à l’ensemble du territoire de la commune, des études complémentaires allaient être menées par la communauté de communes. Elle avait attendu encore 9 mois pour diffuser, en mai 2012, un calendrier prévisionnel qui détaillait la procédure qui allait être suivie, avec l’organisation en septembre 2012 d’une réunion publique.

Pas de nouvelle pendant un an

Mais depuis, plus aucune nouvelle. Pendant une année entière  ! Le grand silence. Y compris lors de la cérémonie des voeux de janvier 2013, où citant les projets qu’elle entendait mené dans les prochains mois, la maire de Rimogne n’a pas un dit un mot sur l’assainissement. Seul, le président de la communauté de commune présent s’est contenté d’évoquer l’organisation « très prochaine » d’une réunion publique sur la question. C’était il y a 5 mois.

Aujourd’hui, grâce au dernier bulletin municipal nous apprenons, en cinq lignes, que les études sont encore en cours pour finaliser le schéma d’assainissement et « qu’une réunion publique sera ensuite organisée pour informer et répondre aux questions des habitants ». Aucune explication quant au retard pris sur le calendrier prévisionnel, aucune période fixée pour la fin des études et évidemment, aucune date annoncée pour l’organisation de cette réunion. Encore une fois, les habitants de Rimogne sont priés d’attendre…sans savoir.

Sans savoir quand il leur sera indiqué s’ils seront situés en zone d’assainissement collectif ou en zone d’assainissement individuel. Sans savoir si dans ce cas, ils seront alors dans l’obligation ou non de faire réaliser des travaux de mise aux normes, dont le coût est estimé entre 4000 et 7000 H.T. Sans savoir s’ils peuvent vendre ou acheter une habitation en toute connaissance de cause. Pour rappel, à Rimogne,  environ 500 habitations sont potentiellement concernées par la question.

En 2011, la premier schéma d’assainissement adopté par la communauté de communes et la mairie avait fait l’objet d’un avis défavorable de l’enquêteur public, les obligeant à revoir leur projet. Parmi les nombreuses raisons qui avaient motivé ce rejet : « le déficit d’information du public que ce soit légalement ou pour expliquer précisément le projet en amont » ; il semble que pour cette fois-ci encore, la mairie n’ait pas retenu la leçon et ne soit pas décidée à informer et à concerter au mieux les habitants.

Partager sur les réseaux sociaux!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>