Daily Archiv: Mercredi - 05 février 2014

Grégory Truong écrit à l’inspectrice de l’éducation nationale

Grégory Truong  a écrit à l’inspectrice de la circonscription de Revin pour l’informer de  l’utilisation de ses propos dans un document sur le changement de rythmes scolaires, diffusés à tous les Rimognats, même ceux qui n’ont pas d’enfants scolarisés.

Il explique  : « Dès le mois de novembre dernier, lors d’une réunion du comité de pilotage, j’ai tenté, à plusieurs reprises et devant témoins, d’alerter le Maire et de l’informer sur la loi qui interdit la  promotion de la gestion municipale  en période pré-électorale. Mme le Maire n’en a pas tenu compte et a malgré tout  diffusé un document qui valorise la gestion de la commune concernant les  T.A.P.,  en utilisant sans la prévenir, les propos d’une fonctionnaire de l’Etat. Je n’ai pas eu d’autres choix que d’informer l’inspectrice, en lui adressant le document, avec copie au maire de Rimogne. »

Le Maire de Rimogne doit savoir que nous ne la laisserons pas contourner la loi sans réagir et utiliser les moyens communaux pour faire sa campagne.

Nos engagements sur les T.A.P.

Tous les Rimognats, même ceux qui ne sont pas concernés, ont reçu dans leur boîte aux lettres un document sur le changement des rythmes scolaires et les temps d’activités périscolaires (T.A.P.)

C’est une question que nous connaissons bien puisque 4 parents d’élèves, membres de notre liste, ont fait partie  du comité de pilotage chargé de mettre en oeuvre ce changement.

Pour cette raison nous nous réjouissons du bilan positif qui en a été tiré à l’issue du premier trimestre.

D’autant plus que les discussions n’ont pas été toujours faciles et que c’est bien sur notre insistance que la mairie a finalement accepté de revenir sur sa décision et de finalement mettre en place les TAP à la rentrée 2013.

Comme le note d’ailleurs,  le compte-rendu du conseil municipal.

 La municipalité ne semble d’ailleurs toujours pas convaincue du bénéfice apporté par cette réforme.

Dans la rétrospective des évènements 2013, diffusée au mois de janvier,  le Maire écrit :

« environ 20% des communes ont pris la décision de mettre en place cette réforme. Rimogne en fait partie, mais même si le bilan est positif, la vraie question reste  : dans le temps, le résultat souhaité sera-t-il à la hauteur de l’énergie déployée et du coût financier engendré. »

Les T.A.P. des activités positives

Pour notre part, au sein de la liste « Vivre à Rimogne », nous pensons qu’il n’y a pas plus important que de favoriser l’éducation et l’épanouissement des enfants. Les T.A.P. y contribuent pleinement. 

Nous pensons que ces activités représentent une chance et une véritable ouverture pour les enfants de nos villages, qu’il est indispensable d’y consacrer les moyens nécessaires et de permettre à un maximum d’enfants d’en bénéficier. 

C’est la raison pour laquelle, nous nous engageons résolument pour :

1. la gratuité des activités organisées dans le cadre des T.A.P. qui sont et doivent rester un service public

2.  le maintien des activités existantes pour les enfants des écoles primaire et maternelle, qui doivent toutes être encadrées par des intervenants professionnels et ne pas se transformer en garderie

3. le développement de nouvelles activités afin de permettre aux jeunes Rimognats de découvrir et pratiquer des activités auxquelles ils ont difficilement accès

4.  la possibilité de faciliter le choix et l’inscription aux T.A.P. notamment par le biais d’Internet

5. l’information régulière des parents qui doivent être consultés sur le contenu des activités.

Pour la liste « Vivre à Rimogne »,

A. Lacaille, Y. Rossato, S. Candillon, G. Truong,

membres du comité de pilotage sur les rythmes scolaires

 

Délibération du 28 août 2013