Daily Archiv: Vendredi - 29 novembre 2013

Concurrence déloyale (2)

Les tilleuls 2Ce n’est finalement donc pas 150 000 € mais 170 000 € qui auront été dépensés pour les travaux de réalisation de 2 gîtes municipaux, dont 42 000 € directement à la charge des habitants de Rimogne.

Rappelons, comme nous l’avions déjà fait dans un précédent article, qu’un gîte privé « les Tilleuls » propose d’ores et déjà 12 places à Rimogne. Ce gîte est le fruit de l’investissement et du travail de propriétaires privés qui ont rénové un élément du patrimoine de la commune (en photo). Des efforts qui pourraient être réduits à néant.

Ce gîte va aujourd’hui subir la concurrence directe des gîtes municipaux qui pourront accueillir 14 personnes. Financés avec de l’argent public, les nouveaux gîtes vont forcément être plus concurrentiels et ce d’autant plus que l’accueil et l’entretien seront effectués par du personnel communal.

Avec ce nouvel investissement, la municipalité vient tout simplement de mettre en péril une activité économique déjà existante dans le village. Doit-on s’attendre à ce qu’elle ouvre une boulangerie, un salon de coiffure ou un bar ?

La maire de Rimogne ne fait pas de politique

PressePas moins de 3 articles concernant les projets de la mairie sont parus en moins d’une semaine : le premier concerne la réalisation d’un circuit touristique autour du chevalement, le second la réception des travaux de création de gîtes et enfin le dernier traite de la pose de la première pierre pour la maison de santé.

Le fait que les projets de l’actuelle municipalité fassent l’objet d’une intense communication à quatre mois des élections municipales n’est bien sûr que le fruit d’une pure coïncidence.

Cela permettra au moins aux Rimognats d’être enfin renseignés sur ces projets, sur lesquels ils n’avaient jusqu’alors aucune ou peu d’informations, notamment sur leurs coûts. Nous y reviendrons.

La maire de Rimogne ne s’est toujours pas officiellement déclarée, même  si il ne fait aucun doute qu’elle sera candidate, puisqu’elle recherche activement les personnes qui figureront sur sa liste.

Le faux-suspens qu’elle entretient a une conséquence : il lui permet de communiquer  auprès des Rimognats en bénéficiant de sa position de maire. Tout en assurant « ne pas vouloir faire de politique ».

Une position bien confortable, réservée aux sortants, et dont elle va continuer à se servir, en retardant le plus longtemps possible le moment de se déclarer.