Daily Archiv: Samedi - 14 septembre 2013

De retour

Après deux longs mois d’absence, pendant l’été ; Vivre à Rimogne revient.

Ce mois de septembre ouvre une période importante pour  toutes les villes et villages de France. Dans 6 mois, les élections municipales auront lieu et à Rimogne, comme ailleurs, c’est le moment ou jamais de dresser un bilan de l’action de l’actuelle municipalité et de débattre.

Surtout, c’est le moment de réunir des équipes, de faire des projets et d’imaginer l’avenir de notre commune, qui va connaître de profonds changements avec l’arrivée de l’autoroute.

Les hommes et les femmes qui animent ce blog n’ont jamais fait mystère de leur intérêt pour ce grand rendez-vous électoral. Ils s’y préparent . Ils ont hâte d’échanger et de faire part des nombreuses idées et propositions qu’ils ont pour Rimogne et tous ses habitants.

Ils souhaitent pouvoir le faire dans un climat ouvert et constructif et feront tout, de leur côté, pour que ce soit le cas.

Ce blog est ouvert à tous. Nous espérons qu’il donnera au plus grand nombre l’envie de s’exprimer et de participer à un débat qui nous concerne tous.

On l’a échappé belle

Lors du Conseil municipal du 28 août dernier, la majorité des membres du conseil (moins une abstention et deux voix contre) a officiellement acté sa volonté de revenir sur la décision de reporter à 2014, le changement des rythmes scolaires.

Rappelons que ce vote est la conclusion d’une longue valse d’hésitations qui a vu la municipalité décider seule de changer les rythmes scolaires dès la rentrée 2013, puis revenir sur sa décision pour reporter le changement en 2014 et finalement, changer une nouvelle fois d’avis juste avant l’été. Et tout cela, en l’espace de trois mois.

Pourquoi ce dernier revirement  ? Comme le reconnaît le compte-rendu du dernier conseil municipal, la décision a été prise « à la demande du comité de pilotage  et tout particulièrement les enseignants et les parents qui se sont beaucoup investis dans ce projet », une manière quand même un peu directe de leur en faire porter la responsabilité.

On a évité le tribunal administratif

Ce que n’indique pas le compte-rendu, c’est que la municipalité doit une fière chandelle aux parents et enseignants qui ont plaidé pour maintenir le changement en 2013.

En effet, ils ont évité à la municipalité de se retrouver contrainte par l’Education Nationale de mettre malgré tout en place, contre son gré , le changement de rythmes scolaires dès la rentrée 2013.

C’est la mésaventure que connaissent Rocroi et les communes du Val de Bar, qui elles aussi ont dit oui, puis non, puis finalement oui une fois menacées de se retrouver devant le tribunal administratif, comme le rapporte cet article de l’Ardennais. Obligées, à quelques jours de la rentrée, de prévoir l’accueil des élèves, elles n’ont pu n’organiser qu’une vaste garderie au lieu d’activités culturelles, sportives ou artistiques destinées aux enfants.  Un gros couac qui doit durer jusqu’aux vacances de la Toussaint.

A Rimogne, heureusement rien de tout cela. Il semble que les membres du comité de pilotage aient eu raison de batailler, en juin, pour que le changement de rythmes scolaires se fasse bien dès la rentrée 2013, ce qui a donné à la municipalité la possibilité de s’organiser et aux enfants de Rimogne de bénéficier dès le 16 septembre de nouvelles activités.

 

Nous voilà rassurés

Faute de le savoir par la Mairie, qui est complètement silencieuse sur le sujet depuis plus d’un an, nous apprenons par l’Ardennais que cela bouge (un peu) du côté de l’assainissement.

Un article nous informe en effet qu’une étude est menée depuis le 4 septembre sur le territoire de Rimogne. Une caméra et un robot parcourent le réseau de canalisations, d’égouts et de raccordement afin d’établir un diagnostic qui doit aider au choix d’un scénario pour l’assainissement à Rimogne.

Problème : selon le propre calendrier de la municipalité, les études complémentaires auraient dû être finalisées l’année dernière et nous devrions déjà être en train de choisir le scénario. Surtout en  quoi cette nouvelle étude, certainement coûteuse puisque l’article parle de procédé de pointe, apportera-t-elle des éléments nouveaux par rapport à celles qui avaientt été conduites il y a plus de trois ans et qui avait déjà établi plusieurs scénarios possibles pour Rimogne ?

Sans nouvelle, sans explication depuis très longtemps, on s’étonne que le dossier  connaisse soudainement un nouveau développement.  La question, en panne depuis plus d’un an, est ainsi à nouveau d’actualité à quelques mois des élections. Hasard de calendrier sans doute.

Dernier point  : l’article indique aussi que « Noëlle Devie, premier magistrat, suit le dossier de très près, avec l’aide de son conseil municipal ».

C’est rassurant.

Rythmes scolaires : un programme encourageant

Comme elle l’avait annoncé, au début de l’été, la mairie a organisé une réunion d’information sur le changement des rythmes scolaires pour détailler le contenu des activités qui vont être proposées aux enfants de maternelle et primaire.

Ce qui a pu être constaté,  c’est que le programme est encourageant et qu’il reprend les  propositions qui avait été faites par les membres du comité de pilotage.

Pour les maternelles :  éveil musical, danse, et initiation au cirque seront animés par des intervenants extérieurs ;  arts plastiques, loisirs créatifs, jeux d’intérieurs et d’extérieurs, jeux de société, chant et contes par les ATSEM, des animatrices et des agents communaux.

Pour les primaires, danse, loisirs créatifs, informatique, théâtre, sports collectifs, atelier cinéma, jeux de société et aide aux devoirs seront assurés par des intervenants extérieurs mais uniquement les lundi, mardi et jeudi. Le vendredi sera consacré à des activités libres (jeux intérieurs ou extérieurs, jeux de société) par les animatrices et agents communaux.

Un programme somme toutes assez varié mené par des encadrants, dont la mairie a assuré qu’ils étaient tous qualifiés. Pas de bénévoles sans expérience des enfants, comme elle l’avait un moment envisagé.

Comme  le nombre de demandes pourrait dépasser les possibilités d’accueil, les parents ont été invités à classer leurs choix et un tirage au sort  doit permettre de répartir les enfants dans les différentes activités, au moins durant le premier trimestre.

Reste aujourd’hui à voir comment tout cela va fonctionner.  La mairie a assuré qu’un bilan serait tiré à l’issue du premier trimestre avec le comité de pilotage. Le second et le troisième trimestre devront par exemple permettre d’étoffer le nombre d’activités proposées : les enfants de maternelle n’ayant par exemple le choix qu’entre deux activités et ceux de primaire n’ayant  la possibilité de participer à de réelles activités que 3 jours sur 4, le vendredi après-midi devant être considéré plutôt comme de la garderie.

La mairie a aussi garanti que toutes les activités seraient gratuites cette année. Une condition à laquelle, nous les parents d’élèves, membres du comité de pilotage et animateurs de ce blog, étions très attachés. Il est vrai que la commune  touchera cette année une subvention exceptionnelle d’au moins 20 000 €  et qu’elle dispose donc des moyens financiers pour mettre en place et développer les activités, sans faire appel à la participation des familles.